Statut de la location en meublé

Vous souhaitez louer un bien en meublé, vous devez donc savoir qu’il existe 2 statuts bien distincst: les LMP (loueurs en meublés professionnels) et les LMNP (loueurs en  meublés Non professionnels). Ces 2 statuts divergent par leur mèthode d’imposition, il est donc necessaire de bien choisir le statut auquel vous pouvez accèder et vos objectifs en terme de charges fiscales.

La location en meublé professionnelle (LMP)

Ce statut de LMP s’applique aux bailleurs qui mettent à la location des biens à titre professionnelle (comme son nom le laissait supposé). Pour accèder à ce statut des conditions sont necessaires :

  • les recettes des locations doivent atteindre au moins 23 000 € /an
  • les recettes doivent dépasser les éventuels autres revenus du foyer fiscal.

Si l’activité ne s’étend pas sur une année entière (début ou fin), le calcul se fait au prorata des mois restants.

L’inscription au registre du commerce était une obligation, elle ne l’est plus.  Donc pour être considéré comme LMP, il suffit que les 2 conditions évoquées ci-dessus soient remplies, même si vous n’êtes pas ainscrit au registre du commerce.

On notera que l’activité de chambres d’hôtes ne relève pas de ces régimes puisqu’elle est considérée comme de la para-hôtellerie.

La location en meublé non professionnelle

 Comme on pouvait le supposer ce statut et accessible pour les raisons inverse de celui de LMP, soit :

  • les recettes des locations ne doivent pas dépasser 23 000 € /an
  • les recettes ne doivent dépasser les éventuels autres revenus du foyer fiscal.